LE MAUVAIS TOUR DE MELAMON !

A Messieurs Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon
Missive du lendemain qui déchante (ou comment auriez-vous pu éviter la catastrophe) !

Petite question mathématique : 19,6 + 6,3 = ça fait combien ?

Un pourcentage qui en aurait dit long et l’expression d’une « exemplarité » qui aurait sans doute suscité l’adhésion ; une alliance heureuse et salvatrice ! Mais non ! Chacun aura préféré son petit nombril et rester sur son « quant à soi » plutôt que de travailler à un rassemblement qui aurait sans doute été le véritable pare-feu à ces dérives totalitaires !

Pourtant, n’était-ce pas l’intérêt de la France et l’avenir du peuple dont il était question ?

Sacrifier son égo à l’humanité toute entière ; est-ce si douloureux et si impensable… si irréalisable ?

Nous pensons, à contrario, que cette posture vous aurait conféré une « toute puissance » ; vos programmes n’étaient pas si éloignés et auraient pu être travaillés dans une complémentarité de sens et de co-construction !

Il s’agissait là juste de vous pencher sur l’essentiel et renoncer à quelques différences (voire faire de vos différences une richesse) pour en faire une force indivisible, indéfectible s’il en est ! Et de bâtir ensemble un vrai projet de société ; d’inventer cette nouvelle forme de pouvoir (plus horizontale que verticale ?) ! Plus question ici de suprématie des organes politiques ni d’oligarchie, de caste politique et médiatique ; non ! Juste un programme commun qui réponde aux besoins du peuple, lui confère toute sa souveraineté et le conduise vers un avenir radieux !

Utopique ? : sans doute puisque cela n’est pas (encore) arrivé… mais l’utopie reste la vérité de demain !

Par ailleurs, nous ne dénions ni votre courage, ni vos actions ; nous constatons simplement qu’elles auraient pu être amplifiées et rallier le peuple (notamment les abstentionnistes ) à un idéal attendu !

Nous en voulons pour exemple tous ces artistes, tous leurs gestes, paroles et autres (cré)actions citoyennes qui auraient pu être accompagnées, renforcées sur l’ensemble du territoire urbain comme rural ; vous auriez pu créer une dynamique en vous appuyant sur le vivant, sur l’incarnation de l’humanité, FAIRE DE LA CULTURE VOTRE FER DE LANCE  !

Le non sens se situe là  : autant de ruptures civilisationnelles et de sujets essentiels auraient dû renvoyer à la culture car, ne vous en déplaise, LA CULTURE EST UNE POLITIQUE !

Les artistes de toutes disciplines n’avaient-ils pas (et n’ont-ils pas toujours ?) un rôle crucial dans cette transformation du monde ? Pour autant, force est de constater que vous les avez négligés, empêchés, muselés voire ostracisés ! Oui, les artistes, ces privilégiés illégitimes, ces grands éradiqués de la scène politique et médiatique : ces « laissés pour compte » au nom de la politique-spectacle ? (Ici, une question : l’hologramme n’est-il pas un procédé empreint au spectacle ?)

Quant aux dépenses, une infime partie d’entre elles réservée à ces actions sur les territoires aurait permis la multiplication des voix : « Tout ce qui grandit l’homme l’apaise. » et même généré des économies considérables pour un meilleur résultat : « c’est beau d’avoir des héros, mais c’est un grand luxe ; les poètes coûtent moins cher ! »

« Travailler au peuple ; ceci était la grande urgence » : non seulement pour parer à l’urgence sécuritaire mais encore pour redonner confiance et sa toute puissance à l’être quel qu’il soit, de quelle origine il soit issu et non pas l’enfermer dans vos bulles respectives de « propriétaires de peuple » !

En faisant amende honorable et chacun un pas vers l’autre ; vous auriez pu nous éviter la catastrophe et nous irons même plus loin ; l’emporter dès le premier tour ! (Le cerveau ; voilà le souverain qu’il faut restaurer !)

Pour finir, une énième citation pour que l’à venir ne nous réserve que de bonnes surprises :

« Quand le vote a parlé, la souveraineté a prononcé. Il n’appartient pas à une fraction de défaire ni de refaire l’oeuvre collective. Vous êtes citoyens, vous êtes libres, votre heure reviendra, sachez l’attendre. En attendant, parlez, écrivez, discutez, contestez, enseignez, éclairez; éclairez-vous, éclairez les autres. »

Ne nous reste plus qu’à « résister » : « l’art est un courage, penser est une générosité »

« La pensée est pouvoir. Tout pouvoir est devoir. Au siècle où nous sommes, ce pouvoir doit-il rentrer au repos ? ce devoir doit-il fermer les yeux ? et le moment est-il venu pour l’art de désarmer ? Moins que jamais. »

Donc vous pouvez au moins compter sur nous pour « sauver la liberté car elle sauve le reste ! » et celle ci commence là ou l’ignorance finit !

Vecteur Hugo sera toujours là (et jusqu’au dernier moment nous l’étions déjà : https://www.weezevent.com/22-v-la-le-23) pour œuvrer à « une large ouverture des fenêtres », pour « ouvrir les intelligences toutes grandes » et pour faire en sorte « Que la civilisation ait une reine, la liberté, et que l’ignorance est une servante, la lumière. »

« Tous à la manœuvre ! la vaste urgence est là. »

Résistons à Le Pen de mort !
Résistons à La Panne de vie !
Le Temps est venu de faire battre le Cœur de la France dans la Force du Peuple !
En Marche !
DEMAIN NE PEUT ATTENDRE !
Aimer c’est Agir !

Nathalie Saïdi & Laurent Schuh
co-directeurs de campagne de Victor Hugo candidat en VECTEUR HUGO 2017
Contacts : 06 20 38 54 72 / 06 60 88 53 05
Les Arts et Mouvants
A l’endroit des mondes allant vers
www.lesartsetmouvants.com/actualites

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s