Manifeste Le sensible à l’écart, par Jean-Marc Adolphe

Religion de la gouvernance, cures d’austérité, dogme de la compétitivité… Derrière les mots du management qu’elle emprunte à foison, la politique des temps présents étouffe les conditions mêmes d’un « devenir minoritaire » dont sont porteuses les expériences artistiques et culturelles.

Par Jean-Marc Adolphe publié le 6 juil. 2013

Ce qui est manifeste aujourd’hui ? L’écart.

Non pas la possibilité individuelle d’emprunter d’autres voies que celles des pistes déjà balisées, et de tracer son chemin hors des flux indistincts et des trafics régulés, mais une sorte de mise à l’écart généralisée, trou noir qui épuiserait toute tentative d’invention collective.

Épargnez-moi de donner des exemples, pardonnez-moi de ne pas être davantage concret. Ceci n’est pas une démonstration. De toute façon, on peut faire comme si de rien n’était : l’aveuglement est une stratégie.

Langue grise (…)

 

Un texte à retrouver au complet sur le site de Samuel Bester ici 

 

Publicités